La newsletter

Visite virtuelle
Maison du temps libre
Stella d'hier et d'aujourd'hui REALISE PAR DIDIER THERRIEZ

En cette période de reproduction des phoques veaux-marins, un grand nombre de signalements de jeunes sont observés sur la côte. Beaucoup de gens pensent qu’il s’agit de phoques en détresse nécessitant une capture et des soins. Mais ce n’est pas toujours le cas ! La plupart du temps, un jeune phoque retrouvé seul en haut de plage est dans une situation de repos et d’attente du retour de sa mère.

Dans ce cas, c’est le comportement des personnes présentes sur la plage qui détermine ses chances de survie. Il faut savoir que tout attroupement autour d’un phoque échoué ne peut lui être que préjudiciable. En cas de découverte d’un jeune phoque, le mieux est de s’éloigner et de maintenir la plus grande zone de tranquillité possible autour de l’animal. Cela doit permettre à sa mère de revenir pour le récupérer et le nourrir.

En plus de la quiétude des animaux, ces lignes de conduite permettront également de garantir la sécurité des personnes présentes. Il faut rappeler qu’un phoque reste un animal sauvage, pouvant griffer et mordre lorsqu’il se sent en danger, et donc pouvant potentiellement transmettre des maladies.

Dans les autres cas, pour savoir si un phoque est réellement abandonné et en détresse, une phase d’observation quotidienne de sa situation et de son état est mise en place par les associations locales tels que Picardie Nature.

En 2017, l’association Picardie Nature n’a plus les moyens de gérer les signalements d’échouages et le centre de soins de l’association a fermé ses portes en 2016. Les phoques échoués vivants en détresse ne sont plus accueillis localement. S’il y a un doute lors de l’observation d’un phoque ou pour signaler un mammifère marin échoué, contacter l’Observatoire PELAGIS, organisme qui coordonne le Réseau National Echouage (RNE) sur toute la France, au 05 46 44 99 10.

Nos réseaux…
logotwitter   logofacebook